Grèce

Grèce: dernière ligne droite pour le plan d’aide de 85 milliards

File d'attente devant un distributeur de billets à Athènes, le 29 juin 2015.
File d'attente devant un distributeur de billets à Athènes, le 29 juin 2015. REUTERS/Alkis Konstantinidis
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les négociations sur le plan d'aide de quelque 85 milliards d'euros sur trois ans, dont le principe a été arrêté par les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, sont entrées dans leur dernière ligne droite. Une réunion de l’Eurogroupe doit se tenir ce vendredi pour une approbation ou non des partenaires d'Athènes. Les sceptiques sont nombreux quant à la viabilité économique de ce plan. Parmi eux, l'ancien ministre des Finances grec Yanis Varoufakis estime que l’aide ne marchera pas vu la situation économico-financière du pays.

Publicité

L'économie grecque est à bout de souffle. Le pays sera en récession cette année et en 2016. L’activité économique s'est fortement ralentie depuis juillet à cause notamment de la mise en place du contrôle des capitaux qui limite les retraits bancaires et empêche pratiquement les virements à l'étranger. Le système bancaire, quant à lui, manque cruellement de liquidités. Les banques ont un besoin d’urgence de recapitalisation : au moins 15 milliards d’euros pour éviter des faillites en série. Depuis le début de l’année, 30 milliards d’euros ont quitté les banques grecques.

Les autres indicateurs de l’économie sont dans le rouge. Les indices de productivité ont plongé tandis que le moral des entrepreneurs et des ménages est au plus bas ce qui pénalise la consommation, moteur essentiel pour la relance. A cela s'ajoute le poids de la dette, 175 % du PIB, qui, avec la nouvelle aide, va encore flamber. On voit donc mal comment la Grèce peut réussir satisfaire les exigences de ses créanciers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail