Accéder au contenu principal
Economie

La fuite des capitaux dans les pays émergents s'accélère

Les leaders du G20, dont ceux des plus puissants pays émergents, lors d'un sommet à Mexico en 2013.
Les leaders du G20, dont ceux des plus puissants pays émergents, lors d'un sommet à Mexico en 2013. AFP PHOTO / JEWEL SAMAD
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Cette année, pour la première fois depuis 1988, il pourrait y avoir dans ces pays plus de sorties de capitaux que d'entrées. Une difficulté supplémentaire qui risque d'aggraver l'état de l'économie de ces pays.

Publicité

C'est du jamais vu depuis près de trente ans : les pays émergents, considérés il y a peu comme les locomotives de l'économie mondiale, vont perdre plus de capitaux qu'ils en ont reçus en 2015.

Selon une étude effectuée par l'Institute for International Finance dans 30 pays émergents, 548 milliards de dollars sont entrés dans ces pays en 2015, alors que 1 089 milliards de dollars vont en ressortir. Cela représente une perte nette de 541 milliards, une somme qui ne sera pas donc investie dans l'économie.

Ce manque de liquidités fragilise ces pays, alors que la Réserve fédérale américaine n'a toujours pas relevé ses taux. Les pays qui ont des entreprises avec un taux d'endettement haut, en particulier en dollars, auront plus de difficultés à s'en sortir, avec des risques de défaillances d'entreprises accrus.

Moins d'investissements et une croissance qui marque le pas : c'est déjà le cas du Brésil, et le scénario s'avère possible notamment pour la Turquie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.