Grèce

Banques grecques: 14,4 milliards pour leur refaire une santé

Eurobank fait partie des quatre principales banques grecques à recapitaliser.
Eurobank fait partie des quatre principales banques grecques à recapitaliser. AFP PHOTO/ LOUISA GOULIAMAKI

La Banque centrale européenne évalue à 14 milliards et demi au maximum les besoins des banques grecques pour se recapitaliser. Un montant compatible avec l'aide européenne prévue.

Publicité

Les banques grecques sont victimes de la dégradation de l'économie qui entraine une multiplication des créances douteuses. A cela s'ajoute la fuite des capitaux que le gouvernement tente de juguler par un strict contrôle des mouvements de fonds.

Les quatre principales banques du système financier grec ont été soumises à des tests de résistance par la Banque centrale européenne et le verdict est tombé : ces quatre banques ont besoin de 14,4 milliards d'euros au maximum pour surmonter le scenario le plus pessimiste auquel elles pourraient être confrontées. C'est plutôt une bonne nouvelle car ce montant est inférieur aux 25 milliards d'euros prévus dans le plan d'aide européen de juillet dernier et constitue un signe encourageant pour les investisseurs.

Désormais la Banque nationale de Grèce, Eurobank, la banque Alpha et la banque du Pirée ont jusqu'au 6 novembre pour présenter à la BCE leur plan de recapitalisation. De son côté, le parlement grec doit adopter d'ici dimanche un projet de loi global de recapitalisation du secteur bancaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail