France

Délais de paiement: Numéricable, SFR et Airbus helicopters épinglés

La société Numéricable a écopé d'une amende de 375 000 euros d'amende.
La société Numéricable a écopé d'une amende de 375 000 euros d'amende. REUTERS/Jacky Naegelen
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le ministère de l'Economie a publié une liste de cinq entreprises, et pas des moindres, qui accusent des retards de paiement. Et elles sont sanctionnées car ces retards entrainent des difficultés financières pour les fournisseurs, souvent des PME.

Publicité

Deux entreprises de télécom, Numéricable et SFR, écopent chacune de 375 000 euros d'amende pour avoir réglé leur dette envers leurs fournisseurs au-delà de la limite de 60 jours fixée par la loi depuis 2009. C'est l'amende maximum et elle touche aussi Airbus helicopters, épinglé pour le même motif. Une société agroalimentaire et une entreprise de construction sont également sanctionnées.

C'est la première fois que la direction de la répression des fraudes rend publiques les amendes qu'elle impose, et à qui. Airbus helicopters estimant son image atteinte et la sanction disproportionnée entend faire appel.

Préjudice pour les PME

La raison de cette publicité, avancée par le ministère de l'Economie, c'est le grave préjudice causé aux entreprises créancières, souvent contraintes de demander un crédit couteux à leur banque.

Les retards de paiement aux PME françaises sont évalués à 15 milliards d'euros dont 9 milliards du fait des retards des collectivités publiques. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'apprête à annoncer de nouvelles mesures de réduction des délais de paiement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail