Rwanda

Rwanda: un Forum économique mondial pour l'Afrique consacré aux technologies

Le président rwandais Paul Kagame, au Forum économique mondial de Davos, en 2014.
Le président rwandais Paul Kagame, au Forum économique mondial de Davos, en 2014. REUTERS/Ruben Sprich

Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique, consacré aux nouvelles technologies, s'ouvre ce mercredi 11 mai 2016 à Kigali, au Rwanda. Plus de 1 200 participants, issus de plus de 70 pays ; 600 dirigeants d’entreprises dont plus de la moitié sont africains, mais également 10 chefs d’Etat du continent au moins, vont échanger autour du thème « Connecter les ressources de l'Afrique à travers la transformation numérique ».

Publicité

Des paiements par téléphone mobile, des drones pour acheminer des vaccins... Pendant trois jours, décideurs, entrepreneurs et membres de la société civile vont discuter des opportunités de l’économie numérique pour l’Afrique.

Cet événement s’inscrit, selon ses organisateurs, dans le prolongement du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, qui s’était penché cette année, en janvier dernier, sur la « 4e révolution industrielle », cette transformation numérique de l’économie mondiale, qui transforme en profondeur les sociétés.

Le Rwanda mise sur la technologie

Un forum sur les nouvelles technologies au Rwanda ? Tout un symbole dans ce petit pays d’Afrique centrale, encore majoritairement rural, et qui a en effet mis leur développement au cœur de sa stratégie de croissance.

C'est ce qu'a expliqué Claver Gatété, le ministre rwandais de l’Economie, lors d’une conférence de presse à Kigali. « En tant que pays enclavé, qui n’a pas beaucoup de ressources naturelles, nous pensons que les nouvelles technologies peuvent devenir l’un des moteurs de notre économie », considère-t-il.

De nombreux autres défis à évoquer

Miser sur le numérique représente une occasion pour les économies africaines de se diversifier. Ce forum intervient en effet dans un contexte de ralentissement de la croissance en Afrique subsaharienne, frappée de plein fouet par la chute des cours des matières premières.

Mais les défis restent nombreux, et ils seront aussi abordés pendant ces trois jours du Forum économique mondial pour l'Afrique. Comme le déficit en termes d’électricité sur le continent, ou le faible taux d’accès à Internet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail