Etats-Unis / France

Etats-Unis: les amendes payées par BNP Paribas équipent la police de New York

Les milliards d'amendes payées par la banque française BNP Paribas ont financé les smartphones de la police de New York.
Les milliards d'amendes payées par la banque française BNP Paribas ont financé les smartphones de la police de New York. REUTERS/Brendan McDermid
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les amendes payées par les banques européennes aux Etats-Unis ne sont pas perdues pour tout le monde. BNP Paribas avait notamment été condamnée à payer une amende record de 9 milliards de dollars pour violations d'embargos. Une somme qui a, par exemple, servi à la police de New York qui en a profité pour s'équiper en smartphones, tablettes et autres outils technologiques.               

Publicité

Quel rapport entre la lutte contre le crime à New York et les amendes payées par les grandes banques européennes aux Etats-Unis ? A priori rien, et pourtant le quotidien des officiers de police du très réputé NYPD a soudain été considérablement amélioré par le plus grand des hasards.

Parce que ces infractions ont été traitées par le procureur de Manhattan, c'est la ville de New York qui bénéficie en premier de cette manne financière et pas des moindres : près de 9 milliards de dollars pour la BNP, et près de 2 milliards de dollars pour HSBC. Ces sommes correspondant auxamendes infligées aux banques pour violation d'embargos américains notamment avec le Soudan et l’Iran.

Soixante-dix millions de dollars déboursés par BNP Paribas ont donc servi à équiper 36 000 officiers de la police de New York avec des téléphones connectés et des tablettes, mais aussi des caméras embarquées.

Et les résultats sont déjà là, le taux moyen de réponse de la police new-yorkaise à un appel d'urgence a été amélioré de 4 minutes et 26 secondes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail