Royaume-Uni / Brexit

La Banque d'Angleterre prête à injecter 250 milliards de livres dans l'économie

Le logo de la Banque d'Angleterre, photographié le 5 juillet 2016, lors d'une conférence de presse à Londres.
Le logo de la Banque d'Angleterre, photographié le 5 juillet 2016, lors d'une conférence de presse à Londres. REUTERS/Dylan Martinez

La Banque d'Angleterre incite les banques britanniques à ouvrir les vannes pour soutenir l'économie britannique en proie aux craintes de récession après la victoire du Brexit lors du référendum du 23 juin dernier.

Publicité

Il s'agit d'injecter dans l'économie britannique une masse énorme de liquidités, alors que certains risques pour la stabilité financière du pays commencent à se manifester. La banque centrale du pays incite les banques britanniques à dégager une capacité de prêt supplémentaire de 150 milliards de livres, soit 178 milliards d'euros. Et ce afin de fournir du crédit aux foyers et aux entreprises du pays.

Pour y parvenir, la Banque d'Angleterre est prête à réduire ses taux et à injecter 250 milliards de livres, soit près de 300 milliards d'euros, afin de rassurer les marchés. Le Brexit a, en effet, entraîné un accès de panique sur les bourses mondiales. La livre a chuté de 9 %, et sa volatilité face au dollar a atteint un niveau historiquement bas.

Des mouvements qui ne restent pas sans conséquence. La prime de risque sur les actifs britanniques a augmenté et les perspectives de la croissance sont plus faibles. Les investisseurs redoutent la détérioration des conditions du commerce. Avec ces mesures qu'elle est en train mettre en place, la Banque d'Angleterre espère les rassurer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail