Corée du Sud / Etats-Unis

La Corée du Sud et l'Iran utiliseront l'euro dans leurs échanges commerciaux

Séoul convertira sa monnaie, le won, en euros sans aucune intervention directe du dollar pour commercer avec Téhéran.
Séoul convertira sa monnaie, le won, en euros sans aucune intervention directe du dollar pour commercer avec Téhéran. AFP/ PHILIPPE HUGUEN

La Corée du Sud et l'Iran utiliseront désormais l'euro à côté du dollardans leurs échanges commerciaux. Une mesure qui entrera vigueur lundi 29 août, et qui est aussi une manière de contourner les sanctions économiques qui pèsent encore sur l'Iran.

Publicité

L'Iran et la Corée du sud ont décidé de multiplier par trois leurs échanges commerciaux pour les faire passer à seize milliards d'euros par an. Mais depuis la levée partielle des sanctions économiques contre l’Iran, certaines opérations financières ne peuvent toujours pas être réalisées en dollars. Les entreprises et les banques qui s'y risqueraient encourraient des rétorsions américaines.

Le groupe français BNP Paribas a ainsi écopé d'une amende de neuf milliards de dollars en 2014 pour avoir facilité des transactions en dollars avec le Soudan, l'Iran et Cuba. La solution est donc de commercer en euro, solution retenue par Séoul mais, est-il précisé, avec l'accord des Etats-Unis.

L'Iran est depuis longtemps favorable au remplacement du billet vert par la monnaie européenne comme devise de référence dans les transactions pétrolières. Téhéran présente désormais ses factures en euros aussi bien au Français Total, à l'Espagnol Cepsa, qu'au Russe Loukoïl.

Par ailleurs l’Iran demande que les fonds gelés au plus fort des sanctions économiques lui soient maintenant restitués en euros et non en dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail