Accéder au contenu principal
France

France: un speed-dating pour mettre en relation entrepreneurs et ambassadeurs

Ce speed-dating vise à conseiller les entrepreneurs qui souhaitent investir à l'étranger. Ici, un homme d'affaires, sous l'Arche de la Défense, le quartier des affaires de la capitale française. (Photo d'illustration)
Ce speed-dating vise à conseiller les entrepreneurs qui souhaitent investir à l'étranger. Ici, un homme d'affaires, sous l'Arche de la Défense, le quartier des affaires de la capitale française. (Photo d'illustration) REUTERS/Christian Hartmann
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En France, la traditionnelle semaine des ambassadeurs a débuté ce lundi 29 août à Paris par un speed-dating. Des rencontres entre 165 ambassadeurs français et plus de 400 entrepreneurs souhaitant se développer ou implanter une partie de leur activité à l'étranger. L'objectif pour les entrepreneurs est de recevoir des conseils et d'en savoir davantage sur l'environnement des affaires dans les pays visés. Le tout en 15 minutes chrono.

Publicité

Les entrepreneurs ont un quart d'heure pour présenter leur projet, obtenir des contacts. Savoir si c'est le bon moment pour s'implanter dans tel ou tel pays. Un timing serré qui convient à Grégory Pascal, cofondateur d'une entreprise de développement web. « Ça nous permet d'avoir un accès rapide, explique-t-il. En même temps, le format un peu speed-meeting nous impose d'aller droit au but, à l'essentiel, de synthétiser ce dont on a besoin et ce qu'on a envie de faire dans les pays concernés. Je pense que c'est extrêmement efficace. »

L'ambassadeur de France en Irlande confirme. Pour la première édition du speed-dating, l'an dernier, Jean-Pierre Thébault a rencontré quinze entrepreneurs et deux d'entre eux sont revenus le voir cette année. « Le grand moment a été de recevoir de manière inattendue la visite de deux chefs d'entreprise qui sont venus pour me dire "merci" pour l'aide qu'on leur avait apportée parce qu'ils avaient décroché les marchés qu'ils souhaitaient obtenir », raconte le diplomate.

En quinze minutes, Christophe Guilhou fait aussi une promotion expresse de Djibouti. Le discours de l'ambassadeur français est bien rôdé. « L'économie djiboutienne doit être analysée et comprise comme quasiment complètement intégrée à l'économie de l'Ethiopie et si les entreprises françaises viennent à Djibouti, elle pourront attaquer au-delà le marché éthiopien – 100 millions d'habitants – ou les marchés des autres pays de la Corne de l'Afrique », explique-t-il.

Ce speed-dating n'est qu'une première étape. Selon l'ambassadeur lui-même, on ne comprend l'emplacement stratégique de Djibouti qu'en se rendant sur place.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.