Accéder au contenu principal
Economie

France: nouvelle hausse du chômage en vue selon l'Unédic

Le chômage a de multiples conséquences financières, sociales, familiales, et sur la santé.
Le chômage a de multiples conséquences financières, sociales, familiales, et sur la santé. PHILIPPE HUGUEN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Unédic tire la sonnette d'alarme. Dans ses prévisions financières publiées mardi 20 septembre, l'organisme qui gère l'assurance chômage s'attend à ce que le nombre de chômeurs reparte à la hausse dès l'année prochaine. C'est une mauvaise nouvelle pour François Hollande en cette période pré-électorale.

Publicité

Après une brève embellie en 2016, le chômage pourrait repartir à la hausse dès 2017. Selon l'Unédic, le taux de chômage devrait, certes, reculer à 9,4% en fin d'année. Mais cette baisse ne serait que de courte durée, avant une remontée du taux à 9,5% en 2017, et à 9,6% fin 2019.

A l'origine de ces sombres perspectives, un ralentissement de la croissance, causé par les incertitudes liées au Brexit, estime l'Unédic. Une dégradation de la conjoncture qui se cumulerait avec un ralentissement des politiques publiques en matière d'emploi.

L'Unédic estime que les contrats aidés, ainsi que les effets du pacte de responsabilité pourraient s'estomper avec le temps. Ainsi, les 109 000 créations nettes d'emplois attendues en 2017 ne suffiraient plus à compenser la progression du nombre des actifs sur le marché du travail.

Cette atonie sur le front de l'emploi pourrait creuser encore plus la dette abyssale de l'organisme qui gère le chômage en France : son déficit pourrait dépasser les 41 milliards d'euros fin 2019.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.