Accéder au contenu principal
Finance

Deutsche Bank: l'amende revue à la baisse

Le quartier général de la Deutche Bank à Frankfurt, Allemagne, le 26 janvier 2016
Le quartier général de la Deutche Bank à Frankfurt, Allemagne, le 26 janvier 2016 REUTERS/Kai Pfaffenbach
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Deutsche Bank est proche d'un accord avec les Etats-Unis sur le paiement d'une amende de 5,4 milliards de dollars pour solder un litige immobilier remontant à la crise financière.

Publicité

La banque allemande et les autorités américaines seraient proche d'un accord, pour le paiement d'une amende par la Deutsche Bank de 5,4 milliards de dollars. C'est ce qu'a indiqué vendredi à l'AFP une source proche du dossier.

Cette information apaisait quelque peu les inquiétudes des marchés financiers qui redoutaient qu'une amende colossale finisse par fragiliser la banque, forçant un sauvetage public avec des pertes importantes pour les actionnaires et les créanciers.

A Wall Street, les actions Deutsche Bank ont flambé de 14,11 % à 13,10 dollars, entraînant dans leur sillage les valeurs bancaires. Le titre de la banque allemande avait fini sur un bond de 6,39 % à Francfort.

Bien loin des 14 milliards demandés

Une facture à 5,4 milliards de dollars est en effet nettement en dessous des 14 milliards initialement demandés par le département de la Justice (DoJ) et en phase avec les 5,5 milliards mis de côté par Deutsche Bank pour résoudre ce contentieux.

Un accord pourrait être annoncé dans les prochains jours, a ajouté la source sous couvert d'anonymat. Rien n'est attendu ce week-end, a-t-elle ajouté, prévenant que rien n'était définitif et que le montant pourrait encore évoluer.

« Si la tourmente actuelle débouche sur une véritable remise en question de ce modèle de banque systémique, ce sera plutôt une bonne chose, estime sur RFI Jézabel Couppey-Soubeyran, économiste et maître de conférence à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne. On a absolument besoin que les banques fonctionnent différemment. Ces banques-là sont un véritable oligopole, elles sont capables d’entente, d’entente frauduleuse, de manipulation, c’est ça d’ailleurs qui est sanctionné aujourd’hui. Et c’est ça en partie qui cause les déboires de la Deutsche Bank. »

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.