Arts plastiques / Ventes

Art contemporain aux enchères: recul sensible du marché mondial

«Nu couché», l’œuvre de Modigliani a été vendu lors d’une vente aux enchères chez Christie’s à New York, le 9 novembre 2015 pour 170,4 millions de dollars (158 millions d'euros).
«Nu couché», l’œuvre de Modigliani a été vendu lors d’une vente aux enchères chez Christie’s à New York, le 9 novembre 2015 pour 170,4 millions de dollars (158 millions d'euros). AFP PHOTO / TIMOTHY A. CLARY
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le marché de l'art contemporain aux enchères connait un recul sensible sur l'exercice 2015-2016. Mais les spécialistes estiment qu'il s'agit là d'une accalmie après l'envolée des prix et des transactions depuis l'an 2000.

Publicité

Les ventes aux enchères d'art contemporain ont reculé de 25% en un an pour atteindre quand même un montant de 1,3 milliard d'euros. Un simple ajustement selon Artprice, le spécialiste du marché de l'art.

En effet, depuis l'an 2000 le nombre d'œuvres vendues a quadruplé et les prix se sont envolés de plus de 1 000% durant la période. Ce recul est attribué auxcollectionneurs chinois, les premiers acheteurs au monde, qui se sont détournés de l'art contemporain pour des œuvres plus classiques. Ils ont dépensé des fortunes pour Monet, Van Gogh ou Modigliani.

L'art contemporain reste cependant un bon placement financier pour les acheteurs et côté vendeurs quatre Américains, dont Jean-Michel Basquiat décédé en 1988 et Jeff Koons, arrivent en tête des artistes contemporains les plus cotés, affichant respectivement 139 et 58 millions de dollars de ventes en 2015-2016.

Quant aux places de New York et Londres, elles représentent à elles deux près des deux tiers des recettes mondiales du marché de l'art contemporain.

A (re) lire → La Chine redevient leader mondial du marché de l'art

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail