Royaume-Uni / Brexit

Les compagnies aériennes britanniques subissent le contrecoup du Brexit

Des avions de la compagnie British Airways à l'aéroport d'Heathrow, le 25 octobre 2016.
Des avions de la compagnie British Airways à l'aéroport d'Heathrow, le 25 octobre 2016. REUTERS/Eddie Keogh
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La maison mère des compagnies aériennes British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus a abaissé sa prévision financière en raison des conséquences négatives liées au Brexit, la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne. D'autres compagnies aériennes se plaignent des mêmes difficultés.

Publicité

L'incertitude qui a entouré le référendum britannique sur le Brexit a réduit le nombre de passagers des compagnies aériennes du groupe IAG (British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus), et la fréquentation de ses avions par les voyageurs n'est pas encore revenue à la situation antérieure.

A cela s'ajoute, depuis le référendum, la baisse de la livre sterling qui diminue les profits une fois traduits en euros. Le trafic aérien européen a également été perturbé par les attaques terroristes et les grèves de contrôleurs aériens. IAG prévoit donc un bénéfice nettement moins important que ce qui était escompté en début d'année.

Abaissement des prévisions financières

Le groupe devrait cependant enregistrer une progression de 7% cette année. Il y a quelques jours déjà, la compagnie irlandaise Ryanair, la première compagnie européenne en termes de passagers transportés a, elle aussi, abaissé sa prévision financière et pour les mêmes raisons liées au Brexit.

Quant à la deuxième compagnie en Europe, la Britannique Easyjet, elle avait devancé les autres en réduisant début octobre ses prévisions financières et envisage même d'aller s'installer dans un autre pays membre de l'Union européenne.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail