Chine

La Chine lance un ambitieux plan quinquennal de soutien aux énergies propres

Des centrales éoliennes dans le Xinjiang, en Chine.
Des centrales éoliennes dans le Xinjiang, en Chine. Wikipédia: / Chris Lim

Alors que la Chine vient de connaître un nouveau pic de pollution qui a paralysé une grande partie du territoire, les autorités viennent de dévoiler un nouveau plan de soutien aux énergies propres. Le pays souhaite poursuivre sa transition des centrales à charbon vers les énergies renouvelables.

Publicité

Avec notre correspondante à ShanghaïAngélique Forget

C'est l'Administration nationale de l'énergie qui l'a annoncé : d'ici 2020, 344 milliards d'euros vont être débloqués pour développer les énergies propres. Un plan quinquennal qui devrait permettre de créer 13 millions d'emplois dans l'éolien, l'hydraulique, le solaire et le nucléaire.

Paradoxe étonnant : la Chine est le plus gros pollueur de la planète, mais il est aussi le premier pays producteur d'énergies renouvelables. Selon l'association Greenpeace en 2015, le pays a fait installer en moyenne une éolienne toutes les heures sur son territoire.

Pékin l'a promis : la Chine va continuer à réduire sa consommation d'énergies fossiles. Ces dix dernières années, les autorités avaient préféré favoriser la croissance économique à la lutte contre la pollution mais la population chinoise est de plus en plus sensible à la qualité de l'air qu'elle respire.

Ce plan doit permettre d'accélérer la transition d'une production basée majoritairement sur le charbon vers un mixte énergétique plus équilibré. Un défi pour la Chine. Selon les autorités, même après 2020, les énergies propres ne représenteront pas plus de 15% de la consommation totale d'énergie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail