Accéder au contenu principal
Economie

Airbnb: 2016, l'année de tous les records en France

Le siège de Airbnb à Paris, en 2015.
Le siège de Airbnb à Paris, en 2015. AFP PHOTO / MARTIN BUREAU
Texte par : Agnieszka Kumor
2 mn

La France reste la deuxième destination des utilisateurs d'Airbnb dans le monde, après les Etats-Unis. Plus de huit millions de voyageurs se sont rendus l'année dernière dans l'Hexagone par le biais de cette plate-forme de location d’hébergements entre particuliers. Dans sa dernière étude réalisée avec le cabinet d'étude Asterès, le site vante les retombées économiques de la communauté Airbnb sur l'économie française.

Publicité

La recette trouve de plus en plus de preneurs. Il y a désormais 300 000 hôtes dans l'Hexagone, et la communauté ne cesse de grandir. Après avoir réglé leur commission sur l'appartement en location, les hôtes français gagnent en moyenne 2 100 € par an, un coup de pouce significatif pour leur pouvoir d'achat.

Les retombées économiques

Au total, Airbnb a accueilli plus de huit millions de voyageurs en France en 2016, soit presque deux fois plus qu'en 2015. Une manne qui évalue les retombées économiques à 6,5 milliards d'euros, relève l'étude. Cette somme recouvre les revenus des hôtes, mais aussi les dépenses des voyageurs telles que les transports, le shopping, la restauration ou les loisirs, soutenant ainsi plus de 30 000 emplois sur tout le territoire, selon l’étude.

Paris, toujours la première ville Airbnb du monde

Plus de 400 000 annonces sont aujourd’hui disponibles sur Airbnb en France, réparties sur plus de 19 000 villes et villages de l’Hexagone. Si Paris reste la première ville Airbnb dans le monde, devant Londres et New York, l'écrasante majorité de l'offre en France est située dans les régions.

Toutefois, ce succès d'Airbnb fait des mécontents, notamment du côté des hôteliers. Les législateurs français ont donc encadré la pratique. La loi Lemaire promulguée en octobre dernier impose aux hôtes de s'enregistrer en mairie et introduit un plafond maximum de 120 nuitées par an.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.