Accéder au contenu principal
UE

Cinq pays de l'UE détiennent 90% des liquidités injectées par la BCE

Le siège de la Banque centrale européenne à Francfort (photo d'illustration).
Le siège de la Banque centrale européenne à Francfort (photo d'illustration). REUTERS/Kai Pfaffenbach
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Où sont passés les milliards d'euros injectés depuis deux ans par la Banque centrale européenne pour soutenir l'économie européenne ? Ils restent concentrés dans les cinq pays les plus riches de la zone euro. C'est ce que révèle une étude publiée par la BCE. L'une des raisons à cela : l'aversion au risque parmi des déposants.

Publicité

Cinq pays parmi les plus riches cumulent 90% des liquidités, alors que dans d'autres pays, les banques dépendent encore de la BCE pour se fournir en argent.

C'est en Allemagne que se concentrent les deux tiers des liquidités. La France a, quant à elle, reçu 20% des sommes injectées par l'institut de Francfort. A leurs côtés, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Finlande profitent, eux-aussi, de l'augmentation de l'aversion au risque dont souffre la zone euro depuis la crise financière.

Depuis 2015, la BCE a distribué près de 1 500 milliards d'euros dans le cadre d'un vaste programme de rachat de dettes et d'obligations d'Etat sur les marchés. Pour fournir ainsi des liquidités à des investissements plus risqués. Problème : l'écrasante majorité de l'argent reste stocké dans ces pays les plus riches, au lieu d'aider ceux qui en ont le plus besoin.

Cette inégalité quant à l'accès aux liquidités risque de ruiner l'efficacité de la politique monétaire de la BCE. Une politique censée relancer l'économie dans la zone euro, rappellent les auteurs de l'étude.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.