Accéder au contenu principal
France / Consommation

L'euro n'a pas fait grimper les prix en France

Le passage à l'euro n'a pas fait flamber les prix, selon l'Insee.
Le passage à l'euro n'a pas fait flamber les prix, selon l'Insee. Photo by: BSIP/UIG via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Voilà qui met à mal un préjugé largement répandu : le passage à l'euro en 2002 n'aurait pas permis aux commerçants d'augmenter les prix et donc de pénaliser les Français. A entendre l'Insee, l'Institut national de la statistique, ce serait même tout le contraire.

Publicité

Le passage à l'euro n'a pas fait flamber les prix. Quelques chiffres l'indiquent. De 2002 à 2016, les prix à la consommation en France ont augmenté en moyenne de 1,4% par an. Cette inflation est nettement inférieure à celle des quinze dernières années où les prix ont grimpé de 2% en moyenne, selon l'Insee.

Alors pourquoi les Français pensent-ils que les commerçants ont profité du passage à l'euro pour gonfler leurs prix ? D'après l'Insee, le consommateur se focalise sur les produits qu'il consomme au quotidien et qu'il connaît bien.

De plus, il accorde plus d'importance aux prix qui augmentent qu'à ceux qui baissent. Mais dans les faits, si certains produits de consommation courante ont augmenté, d'autres, comme l'électroménager, ont baissé.

Enfin, les ménages se souviennent du dernier prix en francs de la baguette, par exemple : 4,30 francs, soit 66 centimes d'euros et ils ont tendance à le comparer au prix d'aujourd'hui environ 90 centimes d'euros. Un prix qui représente en réalité une hausse annuelle de moins de 2% seulement, selon l'Insee.

Archives à (re) lire : L’euro, cher aux Européens...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.