France/Economie

France: les touristes affluent en région parisienne

Paris est l'un des capitales mondiale du tourisme.
Paris est l'un des capitales mondiale du tourisme. AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Paris et sa région ont enregistré au premier semestre 2017 leur plus forte fréquentation touristique depuis 2008. Les chiffres du comité régional du tourisme font état d'une hausse de 10% par rapport à 2016 sur la même période. Les Français sont plus nombreux à venir à Paris en vacances, mais ce sont surtout les touristes internationaux qui expliquent ces bons chiffres. Paris peut néanmoins faire encore mieux.

Publicité

En Ile-de-France, il y a eu entre janvier et juin 2017 15% de visiteurs internationaux en plus par rapport à 2016. Parmi les nationalités qui plébiscitent de nouveau la région parisienne, il y a les touristes d'origine asiatique.

Comme l'explique François Navarro, directeur du comité régional du tourisme Paris Ile-de-France, « la clientèle chinoise est vraiment de retour, avec près de 25% d’augmentation à Paris ». De même que « la clientèle japonaise qui observe une augmentation de 40% ». François Navarro se félicite de la « reconquête » de la clientèle asiatique, « désormais quasiment de retour ».

Ne « pas s’asseoir sur ses lauriers »

l'Ile-de-France ne se satisfait pas de ce succès et veut faire encore mieux. Notamment car le nombre de touristes asiatiques reste inférieur aux « niveaux précédents ». Par ailleurs, les touristes ne passent en moyenne que trois nuits à Paris et y dépensent 115 euros par jour et par personne, hébergement compris. Frédéric Walletoux, président du comité régional du tourisme, aimerait améliorer ces chiffres et « accueillir plus longtemps » les touristes dans la région. Il entend aussi « faire qu’ils dépensent plus ».

Dans ce but, il faut « remédier aux petites faiblesses » de Paris en tant que destination touristique. Frédéric Walletoux cite pêle-mêle les parisiens qui ne parlent « pas assez anglais », la capitale qui « n’a pas toujours l’image d’une ville très propre » et « la question de la délinquance dans les transports ». En résumé, le tourisme français ne « doit pas s’asseoir sur ses lauriers ».

La perspective des Jeux Olympiques de 2024 pourrait servir de catalyseur pour améliorer l'accueil des touristes en Ile de France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail