Accéder au contenu principal
Union européenne

BCE: prévisions de croissance optimistes, mais une inflation peu convaincante

Le président de la BCE, Mario Draghi, le 14 décembre 2017 à Francfort.
Le président de la BCE, Mario Draghi, le 14 décembre 2017 à Francfort. REUTERS/Ralph Orlowski
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Dernière réunion de l'année de la Banque centrale européenne qui a décidé de ne pas modifier sa politique monétaire et de laisser ses taux inchangés. Elle a surtout livré ses prévisions de croissance d'ici à 2020, nettement plus optimistes que précédemment. Lors de sa conférence de presse à Francfort, Mario Draghi, président de la BCE, s'est efforcé de marier optimisme et appel à la patience.

Publicité

Comme attendu, l'institution de Francfort a maintenu son principal taux directeur à zéro, et confirmé que le programme de rachat de dettes, actuellement à 60 milliards d'euros mensuels, sera bien réduit à 30 milliards d'euros de janvier à septembre, l'an prochain.

Deux éléments permettent ce resserrement très progressif de la politique accommodante de la BCE, a souligné le patron de l'institution, Mario Draghi.

Premièrement : la consolidation de l'économie européenne. Le PIB de la zone euro devrait atteindre 2,4% cette année. Cette croissance autour de 2% devrait se maintenir les deux années suivantes, avant de descendre à 1,7% en 2020.

Et puis, l'inflation, elle, monte, mais pas encore suffisamment. La BCE estime qu'elle doit s'établir à 1,7% en 2020, ce qui est encore très inférieur à son objectif de 2%, un niveau considéré comme favorable pour l'économie.

Objectif visé par la BCE : rendre l'économie européenne plus résiliente face à des cycles économiques aléatoires à venir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.