Accéder au contenu principal
Chine

Chine: le beau cadeau fiscal de Pékin aux investisseurs étrangers

Vue aérienne de la capitale chinoise, Pékin
Vue aérienne de la capitale chinoise, Pékin GOH CHAI HIN / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

En Chine, c'est « opération séduction » pour attirer les entreprises étrangères. Les investisseurs le savent, il est de plus en plus difficile de faire des affaires dans le pays : la réglementation est arbitraire, les restrictions nombreuses. Alors, en cette fin d'année, Pékin lâche du lest et vient d'annoncer un assouplissement de sa fiscalité. Avec cette main tendue, la Chine espère séduire les entreprises européennes et américaines.

Publicité

De notre correspondant à Shanghai, Angélique Forget

C'est un cadeau fiscal « temporaire » mais bienvenu pour les entreprises étrangères. Pour une durée indéterminée, elles n'auront plus à payer d'impôts sur leurs bénéfices, à condition que ceux-ci soient réinvestis dans des secteurs précis de l'économie chinoise.

Le pays est l'un de ceux qui imposent à ces entreprises les taxes les plus élevées de la planète. En plus d'un impôt sur le revenu de 25%, de nombreuses taxes leur sont prélevées et elles doivent verser d'importantes cotisations sociales.

La Chine cherche à limiter la fuite de capitaux hors du pays

L'annonce de cet assouplissement dans la fiscalité chinoise  intervient quelques jours après la réforme fiscale engagée par Donald Trump aux Etats-Unis. Elle prévoit, elle aussi, une baisse de l'impôt sur les bénéfices des entreprises. Pékin craint que les investisseurs américains délaissent la Chine pour retourner aux Etats-Unis.

Ce serait une mauvaise nouvelle pour l'économie chinoise : le pouvoir cherche à tout prix de limiter la fuite de capitaux hors du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.