Economie

General Motors au bord de la faillite en Corée du Sud

Le logo de General Motors visible à Warren dans le Michigan aux Etats-Unis.
Le logo de General Motors visible à Warren dans le Michigan aux Etats-Unis. REUTERS/Rebecca

En difficulté financière, GM Korea, la filiale sud-coréenne du géant américain General Motors, tente d'échapper au dépôt de bilan. Elle croule sous les pertes et pourrait décider de se placer sous la protection de la loi sur les faillites.

Publicité

Depuis ces quatre dernières années, la filiale sud-coréenne de General Motors a enregistré des pertes de 2,5 milliards d’euros. Des pertes dues à la réorganisation des activités du groupe dans le monde. L’essentiel de la production de GM Korea est, en effet, destiné aux exportations vers l’Europe et les pays émergents. Sans compter que les investissements massifs du géant américain en Chine ont pénalisé la rentabilité de sa filiale sud-coréenne.

En février dernier, GM Korea a annoncé le licenciement de 2 500 salariés et la fermeture d'une de ses quatre usines dans le pays, le site de Gunsan, au sud-ouest de Seoul.

Pour sauver les trois autres usines, le constructeur veut mettre en place un plan de redressement. Des négociations salariales ont repris entre les syndicats et la direction de la filiale sud-coréenne. Des milliers d'emplois sont en jeu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail