Chine / Emirat

La Chine et les Emirats signent deux accords pétrolier et commercial majeurs

Le port de Jebel Ali, située à 35 km au sud-ouest de la ville de Dubaï, dans les Emirats Arabes uni. Photo prise en 2007.
Le port de Jebel Ali, située à 35 km au sud-ouest de la ville de Dubaï, dans les Emirats Arabes uni. Photo prise en 2007. © Imre Solt / Wikimedia Commons

Le président chinois Xi Jinping entame une tournée au Moyen-Orient et en Afrique. Première escale ce jeudi 19 juillet à Abou Dhabi, alors que la Chine et les Emirats arabes unis viennent de signer deux accords économiques majeurs. 

Publicité

Depuis plusieurs années, la Chine est le premier partenaire commercial des Emirats arabes unis. Une position renforcée par ces nouveaux accords.

Un accord tout d'abord pétrolier. A l'occasion de la visite de Xi Jinping, la principale compagnie nationale a signé un contrat de 1,6 milliard de dollars. Il autorise le groupe chinois BGP à extraire du gaz et du pétrole sur une superficie de 53 000 km² dans l'émirat d'Abou Dhabi.

Un peu plus tôt, le grand opérateur portuaire émirati DP World annonçait un accord commercial avec la Chine, à Dubaï cette fois. Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre des nouvelles routes de la Soie, prévoit d'établir une zone de 3 km² à Jebel Ali, la plus grande zone franche du Moyen-Orient.

Un emplacement stratégique pour la Chine qui cherche à rejoindre l'Afrique et l'Europe par la mer de Chine et l'océan Indien.

Pour l'opérateur portuaire émirati DP World, ce deuxième contrat tombe à pic puisqu'il vient de se faire évincer du port de Djibouti, où il tablait sur l'exclusivité.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail