Mauvais départ pour les marchés financiers en 2019

La Chine et les Etats-Unis, les deux premières puissances économiques mondiales, se sont lancées dans une guerre commerciale participant aux inquiétudes des marchés début 2019.
La Chine et les Etats-Unis, les deux premières puissances économiques mondiales, se sont lancées dans une guerre commerciale participant aux inquiétudes des marchés début 2019. REUTERS/Jason Lee

C'est un début d'année très difficile sur les marchés financiers. Les places asiatiques ont clôturé en très forte baisse, les bourses européennes semblent prendre le même chemin. Les marchés s'inquiètent de l'incertitude économique mondiale.

Publicité

La situation en Chine est l’un des facteurs de cette baisse. Les marchés sont l’incertitude après la publication d’une statistique sur l’industrie : l’indice des directeurs d’achat. L’activité des entreprises s’est dégradée en décembre. Inédit depuis deux ans et demi. Ce chiffre conforte les investisseurs dans leur crainte : l’économie chinoise ralentit alors que la Chine fêtait mi-décembre, les 40 ans de sa conversion à l'économie de marché.

Shutdown et guerre commerciale

Un coup de mou national dans un contexte mondial incertain, après des mois de guerre commerciale avec les Etats-Unis. Certes les dirigeants des deux pays ont convenu d’une trêve pour trois mois. Pékin vient de supprimer les surtaxes sur les voitures et pièces automobilesvenant des États-Unis, les achats de soja américain reprennent. Mais cette détente n’est peut-être que provisoire.

Autre source d’inquiétude pour les investisseurs : le « shutdown » aux Etats-Unis. Depuis 10 jours, une grande partie de l’administration américaine est paralysée, faute d’accord budgétaire entre Donald Trump et les démocrates.

Et le climat n’est guère meilleur en Europe. L’industrie manufacturière française elle aussi s’est détériorée le mois dernier. En cause, la faiblesse du secteur automobile et le mouvement des « gilets jaunes ». Cette nouvelle alerte sur les bourses mondiales arrive après une année 2018 déjà mauvaise sur les marchés financiers. En France par exemple, le CAC 40 a perdu près de 11 % en un an.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail