Royaume-Uni / Emploi et Travail

Royaume-Uni: le marché du travail se porte bien

Sur une chaîne de montage de voitures à l'usine Nissan de Sunderland dans le nord-est de l'Angleterre, le 22 janvier 2014.
Sur une chaîne de montage de voitures à l'usine Nissan de Sunderland dans le nord-est de l'Angleterre, le 22 janvier 2014. AFP/LEON NEAL

Malgré les incertitudes liées au Brexit, l’emploi se porte bien en Grande-Bretagne. Le chômage baisse et le pouvoir d’achat des Britanniques augmente selon l'office des statistiques nationales. Ce qui confirme le dynamisme du marché du travail.

Publicité

Les incertitudes autour du Brexit n’ont pas touché le marché du travail au Royaume-Uni. Le chômage a reculé à 4% à l'automne 2018, c’est du jamais vu depuis 44 ans. Tandis que les salaires ont connu leur plus forte progression depuis plus de dix ans. Ils ont augmenté de 3,4% sur la même période.

Les économistes expliquent cette situation par la crainte des entreprises de se trouver face à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Elles embauchent donc pour anticiper une baisse du nombre de travailleurs en provenance de l’Union européenne.

Mais cette bonne santé du marché du travail pourrait être affaiblie en ce début d’année en cas d’un Brexit sans accord. Après les blocages au Parlement britannique, c’est un scénario auquel se préparent de plus en plus les milieux d’affaires aussi bien au Royaume-Uni que dans l’Union européenne.

Autre incertitude : rien ne prouve que les entreprises ont continué à embaucher au même rythme depuis fin novembre, le brouillard politique s'étant épaissi ces dernières semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail