Italie / Entreprises

La fuite des capitaux de l'Italie s'accélère

Les entreprises italiennes préfèrent retirer leur argent des banques pour financer leur fonctionnement.
Les entreprises italiennes préfèrent retirer leur argent des banques pour financer leur fonctionnement. REUTERS/Stefano Rellandini

L'Italie fait face à une fuite des capitaux. De l'argent que les Italiens préfèrent retirer des banques pour le mettre à l'abri d'une éventuelle faillite de leur pays. Et cela concerne des milliards d'euros.

Publicité

20,1 milliards d'euros ont quitté l'Italie en janvier. Un record depuis dix ans. C'est l'argent que les entreprises italiennes préfèrent retirer des banques pour financer leur fonctionnement.

En cause, la récession qui s'installe dans le pays, estime Ana Boata, économiste senior chez Euler Hermes. « L’économie italienne est en récession, mais également l’économie mondiale et européenne ralentit. Donc on est en train d’enregistrer une période où il y a moins de demandes à l’export ou en domestique. Alors forcément les entreprises italiennes, mais aussi d’autres entreprises européennes se retrouvent avec des stocks à devoir financer puisqu’elles n’arrivent pas à les vendre », explique-t-elle.

Pas de quoi s'affoler pour l'instant, affirme le fiscaliste, Stefano Vignoli. C'est plutôt une alerte dont Rome devrait tenir compte face aux investisseurs italiens et étrangers qui commencent à fuir l'Italie.

« Ce sont des signes dont nos gouvernants devraient tenir compte puisque cela montre une mauvaise image de l’Italie qui est à présent en train d’investir dans une redistribution des revenus - grâce aux récentes réformes - plutôt que d'investir pour relancer le pays », souligne-t-il.

Selon la direction des banques suisses, la République helvétique est devenue un nouveau refuge pour les capitaux italiens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail