Accéder au contenu principal
France / Commerce et distribution

Le groupe Auchan perd plus d’un milliard d'euros

Le groupe français Auchan a annoncé vendredi un plan de «redressement» de son pôle distribution qui passera par une réforme en profondeur de ses hypermarchés et des coupes financières.
Le groupe français Auchan a annoncé vendredi un plan de «redressement» de son pôle distribution qui passera par une réforme en profondeur de ses hypermarchés et des coupes financières. AFP PHOTO / REMY GABALDA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le groupe Auchan Holding qui détient également la banque Oney et de la société immobilière Ceetrus accuse une perte de 1,145 milliard d’euros en 2018. Auchan, propriété de l’Association familiale Mulliez (AFM) a vu pour la sixième année consécutive, son chiffre d'affaires chuter. Des pertes dues essentiellement à sa branche distribution.

Publicité

C'est la distribution qui représente aujourd’hui plus de 80% de son chiffre d'affaires qui plonge dans le rouge les comptes du groupe Auchan. L'an dernier, son chiffre d'affaires a enregistré une baisse de 3,2%.

A l'instar de son concurrent Carrefour, les mauvaises performances des magasins Auchan illustrent la fin d'un modèle dans la grande distribution. Selon les dirigeants du groupe, ce résultat est dû à une « dépréciation d'actifs », à l'inefficacité du plan de redressement conduit par ses prédécesseurs, mais aussi à un changement d'attente des consommateurs qui n'ont plus le même attrait pour les hypermarchés préférant la souplesse du e-commerce.

Auchan doit donc s'adapter à ces nouvelles attentes. C'est la mission qu'Edgar Bonte, le nouveau président du directoire et gendre de Patrick Mulliez, fondateur de Kiabi, va mener en 2019. Il annonce une cure d'austérité avec un plan d'économies accompagné d'une baisse des investissements.

Le groupe envisage la fermeture de certains magasins en Russie et en Chine. Les enseignes françaises seront épargnées pour se recentrer sur l'alimentation. L'habillement ou l'électroménager seront confiés à d'autres partenaires.

En attendant un retour à l'équilibre prévu fin 2020, la famille Mulliez s'engage à ne pas toucher de dividendes pour 2018 et à ne pas procéder à des licenciements.

(Re) lire : Sénégal: manifestation pour demander la fermeture des enseignes Auchan

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.