Accéder au contenu principal
États-Unis

Taxes douanières sur l'automobile: Trump offre six mois de répit

Des voitures Mercedes attendent d'être embarquées au port de Bremerhaven, en Allemagne (illustration).
Des voitures Mercedes attendent d'être embarquées au port de Bremerhaven, en Allemagne (illustration). Patrik STOLLARZ / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

Donald Trump a annoncé vendredi 17 mai qu’il retardait sa décision d’imposer des taxes de 25 % sur les voitures et les pièces détachées en provenance d'Europe et du Japon. La Maison Blanche explique qu’elle accorde ce délai pour permettre aux négociations d’aboutir.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Donald Trump donne 180 jours à son secrétaire d'État au Commerce pour avancer dans les discussions commerciales avec l’Europe et le Japon et lui remettre un rapport. Il tranchera selon ses conclusions. Mais le président américain reste ferme : il souligne que les importations de voitures étrangères aux États-Unis sont une menace pour la sécurité nationale. Il évoque un rapport selon lequel « la défense des États-Unis dépend du secteur de l'automobile, pour le développement de technologies essentielles au maintien de notre supériorité militaire américaine ».

L’idée d’augmenter les taxes sur les voitures européennes et japonaises est contestée aux États-Unis. Seul le syndicat des ouvriers du secteur automobile la soutient, dans l’espoir qu’elles permettent de maintenir les emplois. Mais les industriels, eux, y sont opposés. Ils estiment que la mesure risquerait notamment d’augmenter le prix des voitures américaines. Au Congrès, y compris au sein du camp républicain, beaucoup d’élus y sont également hostiles.

Ce délai de six mois avant l’imposition de ces droits de douane ne suffira pas forcément pour conclure de nouveaux accords commerciaux avec l’Union européenne et le Japon, mais il évite au moins aux États-Unis, déjà empêtrés dans de difficiles discussions avec la Chine, de se lancer dans une nouvelle guerre commerciale, qui plus est avec des alliés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.