Russie/Chine

Xi Jinping et Poutine s’en prennent à la domination économique américaine

Le président chinois Xi Jinping avec le président russe Vladimir Poutine lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg le 7 juin 2019.
Le président chinois Xi Jinping avec le président russe Vladimir Poutine lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg le 7 juin 2019. AFP Photo/ Olga MALTSEVA

L’économie a dominé une rencontre au sommet entre la Russie et la Chine, ce 7 juin au Forum économique de Saint-Pétersbourg. Présents, Xi Jinping et Vladimir Poutine ont affiché leur entente sur fond de tensions avec les États-Unis.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unistombent à pic pourrait-on dire pour Vladimir Poutine,et la Russie soumises depuis des années à des sanctions économiques américaines. Au cours du Forum de Saint-Pétersbourg, le président russe n’a pas manqué l’occasion de faire le rapprochement entre la guerre commerciale engagée par Donald Trump à l’encontre de la Chine et les sanctions imposées à son pays.

Poutine accuse les États-Unis d'utiliser le dollar comme moyen de pression

Vladimir Poutine dénonce « le diktat économique et commercial » exercé par Washington. Le président russe accuse en particulier les États-Unis d’utiliser le dollar comme un moyen de pression politique à l’encontre du monde entier. Le président russe a également pris fait et cause pour Huawei, l’opérateur chinois accusé d’espionnage par Washington. La Russie et la Chine affichent leur entente face à Washington.

►À lire aussi : Xi Jinping en Russie : Moscou et Pékin s'allient face à la menace américaine

La Russie et la Chine affichent leur entente face aux États-Unis. Est-ce l’aube d’une relation économique fructueuse entre les deux pays ? C’est ce que souhaite Vladimir Poutine, mais il n’aura pas eu pour autant de contrats mirifiques à l’issue du Forum économique de Saint-Pétersbourg.

La Chine reste un investisseur timide en Russie. Pékin est certes le premier partenaire commercial de Moscou, mais la Chine ne s’intéresse qu’assez peu au marché russe. Pékin le considère en effet comme un marché « secondaire » à l’échelle internationale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail