Accéder au contenu principal
Économie / Consommation

Face aux critiques, Amazon se résout à faire don de certains invendus

Amazon est l'un des leaders dans la vente en ligne dans le monde.
Amazon est l'un des leaders dans la vente en ligne dans le monde. REUTERS/Mike Segar
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Amazon fait l'objet de vives critiques pour détruire chaque année des millions de produits invendus. Pour tenter de se racheter une image, le géant américain a désormais décidé qu'il donnerait ses invendus plutôt que de les détruire, mais attention cela ne concerne pas encore tous les pays, ni tous les produits.

Publicité

En début d'année un reportage de nos confrères de M6 révélait qu'Amazon détruit chaque année trois millions de produits complétement neufs ! Des chemises, aux téléphones portables en passant par les vélos et les chaussures de sport, des articles systématiquement jetés s'ils n'ont pas été vendus.

Suite au succès d'une pétition en ligne, Amazon a finalement décidé de réagir. A compter du 1er septembre prochain, les vendeurs tiers, c'est-à-dire, ceux qui stockent leurs produits dans les entrepôts d'Amazon, pourront choisir, s'ils ne parviennent pas à les vendre, de s'en débarrasser en en faisant don à des organisations caritatives.

La générosité d'Amazon a ses limites

Et attention, la générosité d'Amazon a des limites puisque le géant américain ne fera pas don de ses produits mais uniquement de ceux mis en vente par ses vendeurs tiers. Autre point faible de ce programme : il n'entrera pour l'instant en vigueur qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni.

En France, la révélation de ces destructions massives avait provoqué la colère de la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson. Une loi interdisant ce gâchis devrait voir le jour début 2020.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.