Environnement / Internet

Amazon aurait généré autant de gaz à effet de serre que le Portugal en 2018

Un colis Amazon photographié à Manhattan, en 2016 (image d'illustration).
Un colis Amazon photographié à Manhattan, en 2016 (image d'illustration). REUTERS/Mike Segar/File Photo

Dans un rapport publié ce dimanche 24 novembre, les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l'Union syndicale Solidaires ont dénoncé l'impact social et environnemental du géant de la distribution en ligne Amazon, qui a de son côté réfuté ces informations « trompeuses ».

Publicité

« Le monde selon Amazon n'est pas viable », écrivent dans un rapport compilant différentes données les associations Attac, les Amis de la Terre et l'Union syndicale Solidaires. Les trois organisations critiquent notamment les « très lourds impacts environnementaux » de l'entreprise, dont le patron Jeff Bezos a promis qu'elle atteindrait la neutralité carbone en 2040.

Parmi les pratiques montrées du doigt, la livraison rapide « source d'émissions de gaz à effet de serre » et la destruction des invendus. Attac, les Amis de la Terre et l'Union syndicale Solidaires, qui entendent transformer le « Black Friday » en « journée noire pour Amazon » via « des dizaines d'actions » en France, dénoncent également un manque de transparence d'Amazon sur son bilan carbone.

Les réponses apportées par Amazon sur le plan de l'environnement, du climat, c'est un peu de la poudre aux yeux...

Maxime Combes, économiste et porte-parole de l'ONG Attac.

55,8 tonnes de gaz à effet de serre

Les organismes ont croisé des « données et estimations publiques » afin d'obtenir un « ordre de grandeur » pour l'activité d'Amazon de stockage de données. Selon leurs calculs, elle a généré « 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018, soit l'équivalent des émissions du Portugal ».

► À lire aussi : Les révélations de M6 sur le gaspillage industriel d'Amazon

« Nous réfutons ces informations trompeuses qui comportent de très nombreuses erreurs factuelles et spéculations sans fondement », a réagi Amazon. Jeff Bezos avait annoncé le 19 septembre l'initiative « The Climate Pledge », une campagne devant permettre d'atteindre avec dix ans d'avance les engagements climatiques de l'accord de Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail