Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Maître Emmanuel Marsigny, l'un des avocats de Pierre Falcone

Audio

« Le tribunal n'a pas été en mesure de statuer sur ces faits comme il aurait dû le faire. Car, les autorités publiques françaises conservent encore un grand nombre de documents classés secret défense qui renferment la preuve que M. Falcone était mandataire de l'État angolais ».

Publicité

En arrivant au Palais de justice de Paris, ce mardi midi, l'homme d'affaires français Pierre Falcone n'imaginait sans doute pas qu'il en ressortirait dans un fourgon cellulaire. Mais le tribunal correctionnel de Paris a eu la main lourde. Il a jugé irrecevable son immunité diplomatique et l'a condamné à six ans de prison ferme (pour trafic d'influence, commerce d'armes et abus de biens sociaux). Comment réagit-il ? L'éclairage d'Emmanuel Marsigny, l'un de ses deux avocats.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.