Culture vive

1. L’écrivain Simone Schwarz-Bart

Audio

Son œuvre est imprégnée de l'Afrique, de la Caraïbe et de l'Europe. À 18 ans, alors qu'elle est encore étudiante à Paris, elle fait une rencontre qui sera déterminante : André Schwarz-Bart. Celui-ci est en pleine écriture difficile de son livre Le Dernier des Justes un de ses premiers romans sur la Shoah, qui allait lui apporter le prix Goncourt en 1959. C'est lui qui exhortera Simone à écrire à son tour car il a décelé en elle le talent d'un grand auteur. Cinquante ans plus tard et trois ans après la mort d’André Schwarz-Bart, elle décide de faire publier un inédit « L’étoile du matin » (Editions Seuil) qui reprend certains thèmes du Dernier des justes, la magie de l’enfance, les shtetls de Pologne et l’extermination des juifs.