Invité Afrique

Anneke Van Woudenberg, chercheuse néerlandaise à Human Rights Watch

Audio

« Les preuves sont vraiment là et j'aimerais bien que Lambert Mende et les autres membres du gouvernement acceptent qu'il y ait des enquêtes sérieuses, indépendantes pour vérifier ce qu'il se passe. »

Publicité

Les casques bleus de la Monuc ne sont-ils pas en train de se salir les mains en soutenant certaines unités militaires qui commettent des tueries dans l'Est du Congo-Kinshasa ? C'est la question difficile que pose l'ONG Human Rights Watch dans un rapport publié il y a quelques jours.
La Néerlandaise Anneke Van Woudenberg est chercheuse « senior » à Human Rights Watch. Elle travaille au Congo-Kinshasa depuis dix ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail