Accéder au contenu principal
Photo sonore internationale

Le nouveau gouvernement libanais / La diplomatie française au Proche-Orient / La presse d'oppostion tunisienne proteste / Tension entre la Colombie et le Vénézuela

Audio

Publicité

Le gouvernement d'union nationale au Liban a tenu mardi son premier conseil des ministres, au lendemain de sa formation, et laissé entendre qu'il prendrait soin de ne pas aborder la question épineuse de l'armement du Hezbollah dans sa déclaration de politique générale.

La France sera disposée à dialoguer avec le mouvement palestinien Hamas lorsqu'il acceptera le processus de paix, a réaffirmé lundi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, à propos d'un rapport sénatorial recommandant un rapprochement.

Trois journaux d'opposition tunisiens ont décidé de ne pas paraître cette semaine pour protester contre une nouvelle procédure restrictive de leur distribution, ont annoncé lundi leurs éditeurs. « Cette mesure est une violation de la liberté de la presse et vise à étouffer les journaux d'opposition pour les amener à disparaître », ont affirmé dans un communiqué les rédacteurs en chefs d'Al-Mawkif (L'Opinion), Ettariq Al-Jadid (La nouvelle voie) et Mouatinoun (Citoyens).

Les relations orageuses entre les deux voisins que sont la Colombie et le Venezuela se sont encore tendues avec la signature d'un accord militaire controversé entre Bogota et Washington, qui a poussé Caracas à déployer 15.000 militaires à la frontière.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.