Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Charbon : la récupération

Audio

Publicité

Le prix du charbon monte, en Europe, il a retrouvé cette semaine son niveau d’il y a un an.

Le charbon importé d’Afrique du Sud vaut actuellement 80 dollars la tonne une fois rendu en Europe, c'est 15 dollars de plus que cet été et c'est surtout effectivement le retour au niveau de novembre 2008 quand la crise a commencé à se faire sentir durement dans l'activité industrielle du Vieux Continent. Les prix se redressent depuis quelques semaines comme si les énergéticiens européens étaient à nouveau sur le marché. Ils n’ont pourtant pas besoin de s’approvisionner, ils ont des stocks bien garnis pour affronter l’hiver. Ceux qui achètent aujourd’hui du coke thermique pour une livraison en janvier paient la hausse engendrée par le rebond de la demande asiatique. Car c’est bien sûr l’Asie qui tire le marché.

Au Japon, les achats s’envolent pour compenser la baisse de régime du parc nucléaire. Et les pays émergents sont revenus aux achats. L’Inde, un consommateur traditionnel du charbon sud-africain. Et la Chine. Les centrales chinoises brûlent surtout du coke australien. Par ricochet cette demande fait monter les prix en Afrique du Sud, un pays qui est devenu la charnière des marchés Pacifique et Atlantique. Avec la reprise économique, la consommation d’électricité est repartie de plus belle dans le pays continent. 80% étant fournie par des centrales au charbon, la demande est repartie en flèche. D’autant plus que la production locale est chaotique. Au plus fort de la récession, (un simple ralentissement pour la Chine), beaucoup de mines défaillantes sur le plan de la sécurité ont fermé. Elles sont loin d’avoir toutes repris leur activité, de nouveaux accidents fatals aux mineurs ont remis à plus tard la réouverture de nombreux sites.

Enfin, dernier facteur indirect de hausse pour le charbon livré en Europe: l’envolée du fret, là aussi tiré par la demande chinoise en matières premières. A 80 dollars la tonne, on est encore très loin du sommet de l’été 2008 quand le charbon valait 200 dollars la tonne. Un sommet qui paraît hors de vue dans les prochains mois, à moins que des investisseurs ne reviennent visiter ce marché qu'ils ont momentanément délaissé.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.