Revue de presse Afrique

A la Une : Le football… Qualification CAN - Coupe du Monde

Audio

Publicité

Le football… Avec les matches de qualification CAN-Coupe du Monde de ce week-end et notamment la défaite de l’Algérie face à l’Egypte : un véritable drame national. A la lecture des journaux algériens ce lundi, on a l’impression que l’Algérie s’apprête à déclarer la guerre à l’Egypte… Carrément ! La défaite des Fennecs samedi soir face aux Pharaons, 2 à 0, passe mal, c’est le moins que l’on puisse dire… « On a caillassé nos joueurs, s’indigne Liberté, tabassé nos supporters, sifflé notre hymne national devant des ministres de la République algérienne impassibles. (…) Les Algériens ont eu droit à un traitement inqualifiable de la part des Egyptiens. C’est devenu une affaire d’Etat », s’exclame le journal.

Pour El Watan, « les Algériens dans leur ensemble dégagent cette impression d’avoir été trahis. Un doigt accusateur est pointé vers les autorités nationales qui ont mal géré le déplacement et le séjour de l’équipe nationale et des supporters. »
Toute la presse algérienne affirme qu’il y a eu des morts au cours des violences qui ont suivi le match. Mais sans citer de faits précis. La Nouvelle République reconnaît qu’aucune source officielle n’a confirmé cette information.

Les yeux fixés sur Khartoum !

En tout cas, le mot d’ordre désormais c’est : « tous à Khartoum ! ». C’est la une d’El Watan. En effet, le match d’appui de mercredi est dans tous les esprits. « Tous au Soudan pour la qualification ! », s’exclame La Nouvelle République qui se félicite de la décision du président Bouteflika d’alléger le prix du billet d’avion et d’offrir les tickets d’entrée pour le stade. Au total 10.000 places sont ainsi mises à la disposition des supporters algériens. Manière de calmer leur colère…

Pour sa part, Le Quotidien d’Oran se veut positif. Le Quotidien d’Oran qui insiste sur la cohésion, l’unité, l’harmonie entre Algériens qui a régné samedi avant et pendant le match : « notre équipe nationale, écrit-il, a sorti des centaines de milliers de jeunes de l’ennui et a agi en révélateur. Les Algériens peuvent vivre ensemble dans une convivialité qu’on croyait imaginaire. (…) Ils ont découvert que sous le vernis du désabusement, de l’amertume, et, pour des millions de jeunes, du mortel ennui, qu’ils avaient un lien charnel avec leur pays. »

A contrario, le journal en ligne Le Matin, journal d’opposition, dénonce ce football «opium des peuples, (…) religion à part entière. (…) Une superbe occasion pour détourner les regards et faire diversion, s’insurge le journal. (…) Au diable les problèmes, la misère, les haragas, les enseignants en grève, les émeutiers de tout bord et de tous lieux. (…) Tous les problèmes de l’Algérie sont remisés au placard.» Et Le Matin de conclure : « la fête promise a été gâchée par ces satanés Egyptiens et le retour à la réalité et aux difficultés quotidienne risque d’être brutal. »

L’habituelle litanie des gagnants et des perdants…

Le football décidément à la Une un peu partout en Afrique…
Avec les uns qui se réjouissent et les autres qui se lamentent. Ainsi la presse camerounaise exulte… Le Cameroun est en effet qualifié pour le Mondial après sa victoire face au Maroc 2 à 0. « Malgré les problèmes de la CRTV, (la télévision nationale) qui ont fait louper toute la première mi-temps (…), soupire Mutations, personne ne fera la fine bouche devant la qualification des Lions Indomptables. » Et le quotidien camerounais de rendre un « hommage particulier à Paul Le Guen, le sélectionneur français des Camerounais, qui a cru, écrit-il, en cette équipe au moment où tout le monde en doutait, et qui a su créer l’électrochoc qui a permis le sans faute des 4 dernières rencontres. »

Au Maroc, c’est la cruelle désillusion. « Les Lions de l’Atlas n’ont pas pesé lourd face aux Lions Indomptables. (…) Ils sont tombés sur plus fort qu’eux », constate Le Matin. Le Matin qui n’accorde aucune pitié aux joueurs marocains : « ils étaient perdus sur le terrain. Ils n’avaient aucune solution (…). Physiquement et tactiquement limités, ils ont laissé la voix libre aux coéquipiers de Samuel Eto’o qui se sont baladés comme bon leur semblait. » Et le quotidien marocain constate que «le Onze national suivra la CAN, et à fortiori la Coupe du Monde, devant la télé. »

Lot de consolation…

Pour le Gabon, consolation, il reste la Coupe d’Afrique des Nations…
« Rien que la CAN ! », titre le quotidien L’Union après la défaite face au Togo 1 à 0. «Les Gabonais auront besoin d’élever leur niveau de jeu et d’afficher un état d’esprit irréprochable, constate L’Union, s’ils veulent bien figurer dans cette compétition à laquelle ils n’ont plus pris part depuis bientôt 10 ans.»

Enfin, le quotidien tunisien La Presse ne mâche pas ses mots après la défaite de la Tunisie 1 à 0 face au Mozambique. La Tunisie qui jouera juste la CAN et qui n’ira donc pas en Afrique du Sud, « tout simplement, fulmine le journal, parce que le Onze national a oublié de jouer au football face aux Mozambicains. (…) A aucun moment, nous ne pensions que le leader du groupe B allait tomber de si haut avec une telle facilité. (…) La préparation de ce rendez-vous crucial face au Mozambique a été bâclée. »
Propos extrêmement critiques donc du principal quotidien tunisien, qui, lorsqu’il s’agit de football, peut se permettre de tremper sa plume dans le vitriol…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail