Accéder au contenu principal
Photo sonore internationale

AZF: le parquet fait appel / 700 maires à l'Elysée / EDF : Henri Proglio recadré par le gouvernement

Audio

Publicité

Le ministère public a fait appel vendredi, dans le procès de l'explosion de l'usine AZF, de la relaxe de l'entreprise industrielle Grande Paroisse et du directeur de l'usine toulousaine Serge Biechlin, répondant au désarroi des victimes face à une catastrophe pour l'instant sans coupable.Le tribunal correctionnel de Toulouse a relaxé jeudi « au bénéfice du doute» les prévenus poursuivis notamment pour homicides involontaires, faute de pouvoir prouver que l'explosion du 21 septembre 2001 avait été causée par un accident chimique lié à des négligences.

Plusieurs maires invités vendredi à l'Elysée par Nicolas Sarkozy sur le thème de la réforme des collectivités territoriales et de la fin de la taxe professionnelle se sont félicités de cet échange, tout en se disant « vigilants ».Le président avait convié 700 maires mais la gauche avait refusé l'invitation, pour, notamment dénoncer son absence au Congrès des maires qui s'est achevé jeudi.

Avant même de prendre ses fonctions de patron d'EDF la semaine prochaine, Henri Proglio s'est fait remettre à sa place par le gouvernement pour avoir affiché son ambition de remodeler la filière nucléaire française et de mettre à sa tête l'électricien public. Aujourd'hui PDG du groupe de services Veolia Environnement, M. Proglio devrait, dès lundi, s'installer dans son nouveau bureau de la rue de Wagram, à Paris, siège d'EDF.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.