Accéder au contenu principal
Le coq chante

L’agriculture irriguée au Sahel

Audio 26:31
Par : Sayouba Traoré

Publicité

Au Sahel, l’irrigation constitue une voie encore peu exploitée pour accroître quantitativement et qualitativement la production agricole et améliorer la sécurité alimentaire des populations. Or, on considère de plus en plus qu’elle pourra jouer ainsi un rôle plus important et plus fiable que dans le passé pour satisfaire les besoins alimentaires. Plus généralement, on estime que 20% seulement des terres agricoles dans le monde sont irriguées, elles produisent maintenant 40% de notre approvisionnement alimentaire. Le continent africain n'utilise que 4% de ses réserves d'eau disponibles avec une irrigation sur seulement 7% des terres arables. Ce pourcentage tombe à 1,6 % en Afrique subsaharienne. En comparaison, il atteint 17 % en Asie, permettant d’irriguer 40 % des terres arables. Or, il est désormais clair pour tous que l’agriculture pluviale ne peut suffire à nourrir les populations.

Un tour d’horizon dans les villages de Banlon au Burkina Faso, Gouyan au Sénégal, et enfin au centre régional Agrhymet de Niamey. L’objet de ce périple, c’est l’agriculture irriguée au Sahel.

Invités :

Somé Justin, Directeur provincial de l’agriculture du Poni, Burkina-Faso.
Hampidou Niang, Horticulteur dans le village de Gouyan, Sénégal.
Docteur Amadou Bocar Bal, Centre Agrhymet du CILSS à Niamey, Niger.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.