Accéder au contenu principal
Reportage international

La liberté de la presse aux Philippines

Audio 02:41

Plus de deux semaines ont passé depuis le massacre de Mindanao, dans le sud des Philippines, qui a fait 57 morts, dont 31 journalistes. Des dizaines de personnes ont été arrêtées, la province est placée sous la loi martiale car les responsables seraient les élus politiques qui tiennent la province et une partie de la région, la famille Ampatuan. L’un de ses membres, Andal Ampatuan Jr, maire d’une ville de la province, a été inculpé pour 40 meurtres après de nombreux témoignages qui l’ont dénoncé. La Fédération internationale des journalistes a appelé à une journée de solidarité avec les journalistes philippins, après ce qui est devenu le plus grand massacre de journalistes de l’histoire moderne. Dans les rues de Manille, des centaines de journalistes, avocats et membres d’associations ont défilé pour demander que justice soit rendue.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.