Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Les premiers litchis dans les rayons des supermarchés européens

Audio 01:49

En Europe, les premiers litchis sont en rayon. Cette année les exportateurs malgaches espèrent réaliser une bonne campagne.

Publicité

Madagascar valorise mieux que d’ordinaire son atout naturel. En raison des conditions climatiques de la Grande Ile, Madagascar est le seul producteur de litchi à même de fournir les consommateurs européens pour les fêtes de Noël, c’est-à-dire au moment où la consommation culmine sur ce continent. La récolte sud-africaine est légèrement en avance sur le calendrier chrétien et celle de la Thaïlande carrément en retard, sa récolte n’intervient pas avant le mois de juin. Le litchi européen est donc un marché de niche, a priori réservé aux Malgaches. Encore faut-il que les fruits arrivent à maturité au bon moment et qu'ils soient livrés en temps utile.

Ces dernières années le marché européen a été inondé par des montagnes de litchis, venus trop tôt et parfois d'une qualité douteuse. D'où l'effondrement des prix payés aux exportateurs malgaches. En fin de campagne, le kilo ne leur était même pas payé un demi-euro. Pour éviter ce gâchis et une concurrence contre-productive, ils se sont mis d’accord cette année pour limiter les volumes expédiés à 18 000 tonnes. Au lieu des 24 000 tonnes de la précédente campagne.

Et pour le moment, les Malgaches tiennent leur engagement. 9 000 tonnes ont été débarquées en Europe la semaine dernière. Le premier bateau a accosté à Marseille et le second qui se dirigeait vers les Pays-Bas a finalement été dérouté vers Gênes pour atteindre au plus vite les consommateurs. Arrivé vendredi matin dans le port italien, le navire a été rapidement déchargé ; les litchis sont aujourd’hui dans les rayons des supermarchés ou sur les marchés de gros comme Rungis, en région parisienne.

Pour les exportateurs malgaches le travail n’est pas terminé. Ils sont cette semaine en Europe pour veiller au grain. Pour vérifier que le bon prix qui leur a été promis cette année, un euro le kilo, sera bien respecté, pourquoi pas légèrement amélioré.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.