Accéder au contenu principal
Revue de presse française

A la Une : de belles histoires...

Audio 03:42
Par : Brice Barrillon

Publicité

Revue de presse un peu réduite aujourd'hui dans la mesure où seuls France-Soir, Le Parisien/Aujourd'hui en France et L'Equipe paraissent, au niveau national, mais... l'esprit de Noël s'est emparé des Unes. Celle du Parisien, notamment, qui s'est mis en tête de nous raconter « Les belles histoires de l'année ». Celles qui « ont éclairé 2009 »...

La rédaction prévient : l 'année a « été marquée par une crise économique sans précédent et, parfois, des faits tragiques », mais les journalistes du quotidien ont adopté un parti pris, celui « de présenter une sélection de jolies rencontres et d'évènements heureux ».

Exemple : les miraculés de l'Hudson, ces naufragés en plein New York, le 15 janvier dernier, sauvés grace au sang froid du commandant de bord, Chesley Sullenberger. Le Parisien a retrouvé un couple qui s'est formé à cette occasion. Une histoire d'amour entre Ben 39 ans et Laura 31. « Leurs yeux se sont croisés à l'aéroport de La Guardia », raconte le Parisien. La suite ressemble à Titanic, le film : un mois après avoir trempé dans les eaux glaçées du fleuve, à l'occasion d'une émission de télévision, sixty minutes, le choc de ces deux êtres a été le bon. Une sorte de fusion, partis pour la vie, mais l'impact de la catastrophe leur donne une autre vision de l'existence « Nous vivons désormais au jour le jour », racontent-ils.

Belle histoire également à la Une des Derniéres nouvelles d'Alsace

En « République dominicaine : grâce de Noël pour deux Bisontines ». Voilà l'un des titres des DNA, comme on dit en abrégé du côté de Strasbourg. La Bisontine n'étant pas, comme on le sait, la femme du bison mais plutôt l' habitante de Belfort. Il s'agit de Sarah Zaknoun et de Céline Faye qui avaient été condamnées à Saint-Domingue fin 2008 à huit ans de prison pour trafic de drogue. On avait trouvé six kilos de cocaïne dans leurs bagages mais les deux jeunes femmes ont toujours affirmé n'y être pour rien. Elles sont libérées et finiront leur peine en France.

Alain Joyandet, le secrétaire d'Etat à la Coopération ira samedi en République dominicaine pour ramener les deux jeunes filles. C'est un cadeau de Noël, titrent la plupart de sites d'infos sur le net.

Notez comme le fait le nouvel obs.com que « La grâce présidentielle est une tradition de Noël en République dominicaine, octroyée généralement pour des raisons humanitaires et dans la majorité des cas, cela se traduit par un pardon absolu. »

France-Soir s'interesse aux « cadeaux de Noël »

Les jolis cadeaux au pied du sapin que devienent-ils ? ils sont « déjà revendus par millions sur internet », annonce ce journal à la Une, car après le déballage, il peut arriver que l'on soit déçu. Souvent on cache sa déception, explique France-Soir mais heureusement la toile est là, tous les jours de l'année, et le journal nous explique que c'est une façon de faire de bonnes affaires. D'autant que vos enfants « ont peut-être reçus trois fois le même jouet et donc vous en revendez deux sur internet ».

Et si vous êtes acheteur, en principe c'est moins cher. Attention il y a aussi les soldes , précise France-Soir dans pas longtemps, le 6 janvier. 

Lula est l'homme de l'année

C'est le choix du Monde. Le journal a décidé de faire un peu comme l'hebdomadaire américain Time : désigner la personnalité de l'année la plus méritante à ses yeux. Eric Fotorino, le directeur du Monde explique que pour cette grande première ils auraient pu choisir Barack Obama mais que cela aurait manqué d'originalité et puis « il a surtout été l'homme de 2008, un peu moins celui de 2009 » pour Le Monde. Il y avait d'autres possiblités : Poutine, mais ses tentatives pour reconstruire l'empire soviétique ont parues semble-t-il au journal sujettes à caution.

Le journal voulait positiver « dans l'esprit d'Auguste Comte », le grand philosophe du XIXe, explique le directeur du Monde et donc c'est le président brésilien Luis Inacio Lula Da Silva, dit Lula, qui a été choisi. Pourquoi ? En partie à cause de son parcours exemplaire d'ancien syndicaliste, et « sa réussite à la tête d'un pays complexe comme le Brésil » avec un souci de développement. Le titre du portrait dans le Monde magazine est le suivant: « Lula, un homme du peuple à l'épreuve du pouvoir ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.