Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

Florent COUAO-ZOTTI

Audio 19:32
DR

Journaliste, enseignant, Florent Couao-Zotti se consacre depuis 2002 uniquement à l'écriture. Dramaturge, scénariste, romancier, cet auteur béninois de 45 ans est à la tête d'une oeuvre littéraire importante et prolifique. Après "Le cantique des cannibales", "L'homme dit fou et la Mauvaise foi", il vient de publier son douzième roman sous le titre "Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire" aux éditions Le Serpent à plumes

Publicité

Présentation de l'éditeur
Il y a d'abord une miss, belle et longiligne, qu'on retrouve mutilée sur la berge de Cotonou. Il y a ensuite une autre galante, toute aussi irrésistible, qui vient proposer à un homme d'affaires libanais d'échanger de l'argent contre une valise de cocaïne. Il y a enfin un détective privé, contacté par une troisième chérie, qui voudrait un acquéreur pour la même poussière d'ange. Par-dessus le marché, deux flics de la brigade des stupéfiants sont prêts à bousculer les habitudes établies dans la hiérarchie. Ils refusent de faire ami-ami avec les trafiquants et s'engagent dans une course-poursuite contre le principal suspect : Smaïn, l'homme d'affaires. Mais les nuits à Cotonou ont de multiples saveurs, qu'elles proviennent des fantômes teigneux, des amazones ou des populations elles-mêmes. Des gens qui aiment se rendre justice et charcuter au couteau tous ceux qui, dans leurs quartiers, sont surpris en flagrant délit de " pagaille nocturne ". Pour eux, personne ne peut leur donner de leçon : si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire !

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.