Le coq chante

L’eau potable à Banankélédaga, Burkina Faso

Audio 26:30
Sayouba Traoré, entouré des notables de Banankélédaga
Sayouba Traoré, entouré des notables de Banankélédaga (S.Traoré)

Le village de Banankélédaga, à quinze de kilomètres de la ville de Bobo-Dioulasso, dans la commune de Bama, province du Houet, région des Hauts-Bassins. Cette région bénéficie d’une pluviométrie moyenne annuelle comprise entre 800 et 1 100 mm. La particularité de la topographie et du climat fait de la région des Hauts-Bassins un véritable château d’eau. C’est dans cette région que les principaux fleuves du Burkina prennent leur source. On a le Mouhoun, le Banifing et le Tuy ou Grand Balé. Si à Banankélédara on ne manque pas d’eau, on n’a pas d’eau potable. Par chance, Banankélédara fait partie des villages qui ont bénéficié d’un système d’adduction d’eau par énergie solaire. En fait, il s’agit d’un vaste programme dénommé Programme Régional Solaire, financé par la commission Européenne à hauteur de 80 millions d’euros et exécuté par le Cilss.   

Publicité

Invités :

Amadou Sanou, Chargé des communes, association pour le Développpement d’adduction d’eau potable
Sanou Drissa, Chef du village de Banankélédaga
Sanou Lansina Président de l’Association des Usagers de l’Eau de Banankélédara
Sanou Moussa, Vice-Président de l’Association des Usagers de l’Eau de Banankélédara
Sanou Soumana, Chef de centre AEPS de Banankélédaga.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail