Allô Bruxelles

Gipsy Beley, chargée du plaidoyer sur les questions européennes pour l'ONG Coordination Sud

Audio 03:08
Par : Grégoire Lory
4 mn

La mise en place du Service d’action extérieur européen provoque des inquiétudes parmi les organisations non gouvernementales. Elles craignent en effet que ce nouveau service diplomatique aille à l’encontre des intérêts des pays pauvres. Les 27 ministres des Affaires étrangères se sont mis d’accord sur l’architecture de ce nouvel outil, prévu par le Traité de Lisbonne. Ce service doit permettre à l’Union européenne d’agir et de parler d’une seule voix à l’étranger. Il sera placé sous l’autorité de la Haute représentante pour les Affaires extérieures, Catherine Ashton.