Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

La Chine de plus en plus gourmande en charbon doit fermer de nombreuses mines

Audio 02:08

Le 1er juillet 2010, les médias d'Etat chinois rapportaient un nouvel accident dans une mine de charbon, dans la province du Shanxi. Les autorités de Pékin ont commencé à lutter contre ce fléau, elles ont programmé la fermeture de nombreuses mines, ce qui ne va pas contribuer à calmer les prix du charbon en Chine, face à des besoins domestiques qui explosent.

Publicité

Plus encore que le charbon à coke, utilisé pour fabriquer l'acier, c'est le charbon thermique source de 80% de l'électricité chinoise, qui connaît la plus forte inflation dans ce pays : +33% en un an, +13% rien qu'entre avril et juin dernier. La tonne est aujourd'hui à près de 100 dollars. Résultat : la moitié des producteurs d'électricité chinois auraient travaillé à perte au premier semestre !

La demande de charbon en Chine explose. Le pays ne subvient plus à ses besoins, alors qu'il est le premier producteur mondial de ce combustible. Et la fermeture accélérée des mines les plus dangereuses ne va rien arranger : le gouvernement de Pékin a programmé la disparition de 7 000 sociétés d'exploitation de charbon, soit les deux tiers de celles qui existent actuellement, dans les cinq ans à venir. Le but est de mettre un terme à la réputation déplorable des mines chinoises où incendies, inondations et explosions font régulièrement des dizaines de victimes.

La dépendance de la Chine à l'égard du charbon étranger devrait donc encore s'accroître. Le pays est déjà devenu importateur net l'an dernier et il est en passe de devenir le premier importateur de charbon au monde, devant le Japon, cette année. En six mois, la Chine en a déjà importé 115 millions de tonnes, plus du double de l'an dernier sur la même période. Pour la première fois, le pays a fait appel au charbon colombien au début de l'hiver. Actuellement ce sont les importations en provenance d'Amérique du Nord qui sont en plein boom, malgré les 45 jours de trajet nécessaires jusqu'aux rivages chinois, contre les 15 jours depuis l'Australie, dont les ports sont il est vrai particulièrement engorgés en ce moment.

Mais aux Etats-Unis aussi, les mesures de sécurité sont en passe de devenir plus draconiennes, sur la demande d'élus démocrates au Congrès, après l'explosion début avril dans la mine de Massey Energy, qui a fait 29 morts. Si l'on ajoute que deux des plus grosses mines de charbon d'Europe de l'Est, en Ukraine et en Russie, sont immobilisées après des drames semblables, on comprend que les prix du charbon soient orientés à la hausse.

En attendant le gouvernement de Pékin vient le 1er juillet 2010 de créer un indice chinois des prix du combustible, une moyenne des prix spots de quatre grands ports du pays. Il espère de cette façon mieux informer les acheteurs et ainsi, décourager les stocks de précaution, qui font encore davantage monter les prix en Chine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.