Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Pierre Kipré, ambassadeur de Côte d'Ivoire en France

Audio 05:31

« C'est notre anniversaire, nous le fêtons à la maison chez nous. Nous ne voyons pas bien les raisons profondes de cette volonté de fêter le cinquantenaire d'Etats indépendants en France. C'est une initiative très ambigüe ».

Publicité

L'Afrique à l'honneur ce mercredi au défilé militaire du 14 juillet, à Paris. A l'occasion du Cinquantenaire des indépendances africaines, les militaires français paraderont aux côtés de soldats africains venus du Bénin, du Cameroun, en passant par le Sénégal et le Mali. La France avait également invité leurs chefs d'Etat à participer aux commémorations. Sous le coup de sanctions, le président malgache Andry Rajoelina n'a pas été convié. Des soldats de la Grande Ile seront néanmoins présents.

Par contre, le chef de l'Etat ivoirien Laurent Gbagbo a décidé de décliner l'invitation française. Paris et Abidjan sont en froid depuis le début des années 2000 et la guerre civile.

Pierre Kipré, ambassadeur de Côte d'Ivoire en France, explique les raisons de ce boycott.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.