Revue de presse française

A la Une : politique et universités d’été en France

Audio 04:45

Publicité

Les universités d’été de quasiment tous les partis se sont achevées ce week-end. Ce qui suscite beaucoup de commentaires. Et il y a eu un discours suivi très attentivement : celui bien sûr de Martine Aubry à La Rochelle pour le parti socialiste qui a été globalement jugé satisfaisant. Certains éditorialistes sont très enthousiastes. « La première secrétaire a conclu l'université d'été en triomphe » pour le quotidien Paris-Normandie. « Sa politique et son style étaient d'une efficacité redoutable » pour Le Midi Libre. Tandis que La Charente Libre évoque « une charge très violente et très construite contre Nicolas Sarkozy ».

 
Sur ce dernier point, tous vos journaux sont d'accord : Martine Aubry s'est montrée offensive, virulente à l'encontre de la politique du gouvernement. Mais pour le reste, les avis sont plus partagés : « La patronne du PS est restée floue sur le projet du parti » d'après Libération ; « Son intervention était un peu trop caricaturale pour être crédible » note La République du Centre. Quant au Figaro, il se demande pour qui se prend Martine Aubry : « Comment à l'aube de son propre bilan peut-elle comparer la présidence de Nicolas Sarkozy à 3 ans d'échecs, 3 ans de dérapages et 3 ans de mensonges ? L'attaque révèle autant d'inconséquence que d'insolence ».
 
2012 en ligne de mire

Les quotidiens reviennent aussi sur la leçon d'unité du parti socialiste avec la belle photo finale d'hier en clôture du discours de Martine Aubry. Les grands ténors -excepté Dominique Strauss Khan- étaient tous sur l’estrade entourant la première secrétaire. « L'union donc avant les gnons. » C'est le titre de Libération qui se demande si la « guerre civile » au sein du PS va reprendre à l'approche de la grande échéance électorale : 2012, la présidentielle.

La date est également dans tous les esprits à droite. Et notamment du côté du Nouveau Centre. « Hervé Morin est en route pour 2012 » écrit Le Parisien. Le ministre de la Défense n'a pas annoncé officiellement sa candidature ni sa sortie du gouvernement mais son mouvement sera présent sur la ligne de départ dans 2 ans.

Quant à Jean-Marie Le Pen pour le Front National, il a donné hier « un nouveau coup de pouce » à sa fille Marine qui a sa préférence pour le remplacer à la tête du FN en janvier.

David Cameron, papa gâteau

En Grande Bretagne, la rentrée politique est un peu retardée. L’explication est à la Une de France Soir : une adorable photo du premier ministre anglais nez contre nez avec sa toute petite dernière Florence née le 24 août. David Cameron a d'ailleurs choisi de prendre un congé paternité et de prolonger ainsi ses vacances d'été. Il devrait néanmoins être de retour cette semaine au 10 Downing Street avec peut-être une petite hausse de sa côte de popularité. Ces clichés très attendrissants du chef de gouvernement faisant gouzi gouzi avec son bébé sont « une excellente opération communication », souligne France Soir.

Autre coup de pub plus douteux au Venezuela cette fois. Pour financer sa campagne pour les législatives, un député d'opposition organise une tombola. Et le gros lot est… une paire de gros seins que l'on vous implante gratuitement. C'est la petite histoire du jour trouvée dans Libération qui explique qu’au Venezuela les opérations mammaires font un tabac. 30 000 femmes se font poser des implants chaque année.

2 heures d’accompagnement personnalisé pour les élèves

Après la rentrée politique, la rentrée des classes. Pour les élèves de seconde, ce sera ce jeudi avec du changement dans les programmes. « La mesure phare de la réforme du lycée entre en œuvre » détaille La Croix. Il s'agit des 2 heures d'accompagnement personnalisé. 2 heures obligatoires pour tous par semaine. Les autres cours ont dû être un peu rabotés pour dégager du temps pour ces ateliers en petits groupes. Chaque lycée s'organisera comme il le voudra. L'objectif étant de pouvoir approfondir certaines matières avec les élèves ou de travailler sur la méthodologie par exemple dans un contexte plus serein.

Du côté des étudiants maintenant, comme chaque année, la rentrée rime avec galère pour trouver un logement. C'est le dossier du Parisien qui pointe du doigt les nombreuses dérives : des contrats abusifs proposés très souvent aux jeunes. Le quotidien s'appuie sur un rapport de la Direction des fraudes.

Enfin, un mot à propos de Valérie Pécresse. La ministre de l'Enseignement supérieur va inaugurer aujourd'hui des logements étudiants d'un nouveau genre. Il s'agit de conteneurs -à la base pour les marchandises- entassés les uns sur les autres. Et c'est assez joli ! La photo est à voir Libération. Gros avantage : cela se construit beaucoup plus vite qu'un immeuble.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail