Accéder au contenu principal
Danse des mots

40ème anniversaire de la mort du général de Gaulle

Audio 26:31
Le Général Charles de Gaulle, lors de l'enregistrement de son «appel», depuis les studios de la BBC à Londres, le 18 juin 1940.
Le Général Charles de Gaulle, lors de l'enregistrement de son «appel», depuis les studios de la BBC à Londres, le 18 juin 1940. (Photo : BBC /AFP)
Par : Yvan Amar
28 mn

A l’occasion du 40ème anniversaire de la mort du général de Gaulle : « La langue de De Gaulle, les intonations ». De Gaulle était un tribun nourri de réthorique, également par les classiques du grand sièle : Corneille, Rabelais, Shakespeare, Virgile, Horace entre autres. Tout d’abord, il faut savoir que De Gaulle n’a jamais pu se départir   dans ses écrits comme dans ses discours   du rythme ternaire (Exemple : « C’est beau, c’est grand, c’est généreux, la France !»).

Publicité

La précision, la précision de cette langue, la place des mots, comme tracés au stylet. Ils prennent corps par leur contour propre, leur intonation. La légende gaullienne fascine, s’étant largement construite autour de l’art oratoire. Pour M. Gallo, « le Général fait partie des plus grands mémorialistes de notre histoire au même titre que le cardinal de Retz ou Saint-Simon ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.