Allô Bruxelles

Bruno van Pottelsberghe, professeur d’économie à l’Université Libre de Bruxelles et partenaire de l’Institut Bruegel.

Audio 04:53

Les 27 ministres européens chargés de la compétitivité tentent de trouver une solution sur le futur brevet européen, et plus précisément sur les problèmes linguistiques qu'il pose. Actuellement, ce document doit être validé par chaque Etat membres, ce qui veut dire qu'il doit être traduit dans chaque langue nationale, ce qui peut coûter très cher, notamment pour les PME.