Chronique des matières premières

Le minerai de fer provisoirement épargné par la baisse des prix des métaux

Audio 01:41

Publicité

L'offre de minerai de fer s'est raréfiée depuis quelques jours en provenance de l'Inde, le troisième exportateur mondial. Le fer ne sort plus des ports du Karnataka, dans le sud du pays, depuis que cet Etat, qui fournit habituellement un quart des exportations indiennes, a décrété un embargo sur les expéditions, en fin de semaine dernière. Cette disposition a été confirmée lundi par la justice, elle vise officiellement à limiter les dégâts de l'extraction minière sur l'environnement, mais elle est surtout motivée par la lutte contre les gisements illégaux, qui échappent à la fiscalité locale.

Les exportateurs ont fait appel de la décision, mais en attendant, ils augmentent leurs tarifs sur les livraisons immédiates, au comptant : hier (mardi 23 novembre 2010) la tonne de minerai de fer livrable dans les ports chinois pouvait dépasser les 170 dollars, un record depuis six mois. Les acheteurs, en revanche, ne se bousculaient pas encore. Les fabricants d'acier chinois attendent un peu de voir comment se comporteront les prix spots d'ici la fin du mois de novembre, avant de refournir leurs stocks hivernaux. Ils observent en effet que les prix du fer, pour livraison en décembre ou en janvier sont, au contraire, à la baisse !

Ce différentiel est dû aux craintes qu'ont tous les opérateurs de voir la Chine lever ses taux d'intérêt d'ici la fin de l'année, après un premier avertissement vendredi, lorsqu'elle a augmenté les dépôts de réserve minimum des banques chinoises. Ces deux mesures ont pour but de restreindre l'accès au crédit en Chine, et donc de calmer les achats des particuliers comme des entreprises pour freiner l'inflation, qui est devenue problématique.

Cela signifie moins de production de biens de consommation, moins de chantiers de construction et donc moins de besoins en acier et en matières premières. C'est ce qui fait baisser les prix des métaux en ce moment, le minerai de fer ne faisant exception qu'à très court terme, en raison de l'embargo décidé par l'Etat du Karnataka.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail